Rémi Cocuelle nous a accordé une interview dans le cadre du passage de sa société sous la bannière RCG. Il évoque son parcours, nous présente RCG Bordeaux et nous partage son avis sur le marché de l’immobilier d’entreprise.

Geolocaux : Quel est votre parcours ? 

Rémi Cocuelle : Manager et gérant de l’agence RCG Bordeaux, j’ai débuté ma carrière chez Bail Investissement, où j’étais chargé du montage juridique et financier de dossiers de crédit-bail. J’ai ensuite occupé différentes fonctions chez Auguste-Thouard, leader à l’époque de l’activité de conseil en immobilier d’entreprise. Quelques années après, j’ai exercé la profession d’administrateur de biens et de syndic de copropriété dans une société que j’ai créée, et ce pendant douze ans. Par la suite, j’ai rejoint le groupe Bleecker pour y diriger le développement de la structure de promotion, Fulton, dans la région Sud-Ouest, avant d’y occuper le poste de directeur-adjoint de la gestion de patrimoine chez Sinouhé, filiale de gestion du groupe. La création de Telmma Grand Ouest avec Jean-Baptiste Andrieu en 2015 m’a permis de contribuer au développement de la synergie des différents métiers du Groupe Andrieu avant de concourir à l’intégration de RCG Bordeaux en son sein.

Geolocaux : Pouvez-vous nous présenter RCG Bordeaux ?

Rémi Cocuelle : RCG Bordeaux, spécialiste en immobilier d’entreprise et filiale du Groupe Andrieu, conseille et accompagne les utilisateurs dans la mise en œuvre d’une stratégie immobilière adaptée à leur besoin en implantation, et assure, auprès de ses mandants, la commercialisation des biens qui leur sont confiés.

Fort de sa compétence transversale dans tous les métiers de l’immobilier d’entreprise, RCG Bordeaux se présente comme un partenaire privilégié des acquéreurs et des candidats locataires. Témoin direct des évolutions de l’offre et de la demande, notre agence intervient également dans le cadre de stratégies d’investissement et de politiques d’arbitrage. Notre parfaite connaissance du marché et notre expérience reconnue nous dotent d’une réelle valeur ajoutée au service de nos clients.

RCG Bordeaux est constituée d’une équipe de douze collaborateurs, riches d’une expérience de plus de dix ans dans l’ensemble des métiers du conseil et de la transaction : bureaux, locaux d’activités, logistique, commerces, clés en mains.

Rémi Cocuelle, directeur de RCG Bordeaux

Rémi Cocuelle, directeur de RCG Bordeaux

Rémi Cocuelle : « RCG Bordeaux, c’est avant tout la continuité d’une aventure »

Geolocaux : Vous êtes la première agence RCG en région, pouvez-vous nous en dire plus sur ce nouveau départ ?

Rémi Cocuelle : Première agence en région en effet mais le passage de notre société sous la bannière RCG est à la confluence de deux dynamiques complémentaires. D’une part la continuité d’une aventure commencée à Paris avec la création, en 1998, de RCG, acteur historique jusqu’à une date récente de l’immobilier commercial. D’autre part la contribution apportée à la stratégie du Groupe Andrieu pour que son groupe multi-métiers et la multiplicité de services immobiliers aussi complémentaires que le property management, l’asset management, l’ingénierie ou l’audit énergétique, s’étoffe. Pour l’avenir, la volonté du groupe est d’élargir la couverture territoriale de son activité de conseil et de transaction.

Geolocaux : Comment se porte le marché de l’immobilier d’entreprise ?

Rémi Cocuelle : L’épidémie de Covid-19 a considérablement dégradé la situation économique de la France. Il est encore trop tôt pour préjuger de son impact réel sur le long terme. L’immobilier d’entreprise n’échappe évidemment pas à la crise profonde et on peut supposer que nombreux seront les remises en cause de projets de déménagement, les risques d’impayés pour les bailleurs ou la baisse des cash-flows des investisseurs.

La résilience du marché pourra aussi être variable selon les différentes classes d’actifs.

Les centres logistiques régionaux ainsi que les locaux industriels et de stockage pourraient bénéficier sur un terme court du rétablissement des chaînes d’approvisionnement et de la production accrue dans les secteurs stratégiques ou d’excellence. Relocalisation et circuits courts pourraient connaître un nouvel essor afin de sécuriser la production et la consommation.

En commerce, si la détérioration de la demande des consommateurs devait engendrer un report massif d’intentions d’achats, certains secteurs risqueraient d’être particulièrement touchés.  Les détaillants comme les commerces de proximité et d’alimentation, moins sujets aux variations cycliques, devraient probablement être plus résistants.

Pour les bureaux, au-delà des éventuelles franchises de loyers ou renégociations de baux, les besoins de surfaces des entreprises pourraient être conditionnés, à moyen terme, par l’acceptation et la généralisation du télétravail.

L’investissement, enfin, qui sera sans doute faible au cours de l’année 2020, connaîtra peut-être un double scénario, dès lors qu’une reprise économie sera tangible : rythme d’acquisition soutenu pour les actifs hébergeant des entreprises solides et actrices de secteurs d’activité résilients, stabilisation à un niveau médiocre pour les actifs loués par des TPE/PME ou des entreprises intervenant dans des secteurs à risque.

Découvrir toutes les annonces de RCG Bordeaux sur Geolocaux

L’ensemble de l’équipe remercie Rémi Cocuelle pour le temps qu’il nous a accordé, nous lui souhaitons une belle et heureuse aventure pour RCG Bordeaux ! Nous vous proposerons prochainement d’autres contenus exclusifs autour de notre partenaire bordelais. Vous cherchez à installer votre entreprise en Gironde ? Voici 3 bonnes raisons de choisir la location de bureaux à Bordeaux.

Alexis Estevao